Home / Electronique / Faire varier une puissance avec gradateur à triac

Faire varier une puissance avec gradateur à triac

Qu’est ce que c’est qu’un gradateur a triac ?

Un gradateur a triac est un simplement un circuit qui est chargé de découper le signal du secteur afin d’en réduire sa puissance. Pour faire simple on va découper des morceaux de l’alimentation d’une lampe afin d’en diminuer la puissance.

Voici l’illustration :

triac exemple de découpage

Sous la courbe noir , vous avez le signal secteur , qui va alimenter une lampe par exemple. La courbe rouge est la partie ou l’on éteint volontairement l’alimentation et la partie en bleu le signal que nous obtenons réellement aux bornes de la lampe.

On peut voir que seule une partie du signal d’alimentation arrive réellement a notre lampe ce qui va évidement limiter la puissance qui lui parvient.

Le montage

Montage d'un gradateur a triac

Principe :

Le triac :

C’est le composant qui est chargé de découper la puissance arrivant sur notre lampe. Il s’agit tout simplement d’un interrupteur. Il possède 3 pattes A1 ,A2 et g la gâchette, si vous vous intéressez a ces composants voici une documentation d’un modèle très courant. L’avantage de ces composants est qu’ils permettent de piloter des courants très important et qu’ils ne coûtent presque rien! Le problème c’est qu’ils ne fonctionnent qu’en alternatif , je vais vous expliquer pourquoi.

Le triac est ouvert tant qu’il n’est pas commandé, il ne laisse donc pas passer le courant. Lorsque vous injectez un courant suffisant dans la gâchette le triac se ferme entre A1 et A2 le courant se met donc a circuler dans notre lampe. Vous ne pouvez plus couper l’alimentation! Le triac ne sait pas couper l’alimentation tout seul et vous ne pouvez pas l’y aider. La seule chose qui permet la réouverture du circuit est la mise a 0 de la tension secteur. Ça tombe bien , sur le réseau électrique 50 Hz elle passe a 0 100 fois par seconde.

Si vous utilisez un triac en continu , vous pourrez le déclencher sans problème , vous ne pourrez en revanche pas l’éteindre car la tension est continue. C’est pourquoi on ne les utilisent qu’en alternatif.

Le diac:

Le diac est un composant peu courant, en réalité on ne les trouvent qu’avec les triacs. Si vous voyez une diode un peu étrange près d’un triac , ne cherchez pas c’est un diac.

Son travail est de piloter les gâchettes des triacs, il est de toute façon conçu pour ça. Il a une tension de diac, il va brutalement se mettre en court circuit arrivé a cette tension .

 

Le montage :

Le courant va charger notre condensateur au travers de nos deux résistances, une fixe et l’autre variable. Le temps de charge va dépendre de la valeur de la résistance et de la position de la résistance variable. Tant que la tension du diac n’est pas atteinte au bornes du condensateur, celui – ci ne conduit pas. Lorsqu’elle est atteinte le condensateur va brutalement se décharger dans la gâchette du triac lui permettant de conduire le courant entre A1 et A2.

Etant donné que l’on peut faire varier le temps de charge du condensateur on peut  donc décaler dans le temps l’impulsion de fermeture du triac et donc limiter ou augmenter la puissance dans la lampe.

Illustration :

Ci-dessous la sinusoïde du secteur découpée par le le triac avec un temps de déclenchement “a” court .La partie en rouge est l’énergie qui fini dans la lampe.

gradateur temps court

Ci-dessous la sinusoïde du secteur découpée par le le triac avec un temps de déclenchement “a” plus long .La partie en rouge est l’énergie qui fini dans la lampe.

gradateur temps long

On comprend que la puissance qui fini dans la lampe est plus faible dans le deuxième cas .

Pour conclure :

Le gradateur à triac est un montage peu coûteux permettant avec peu de composants  de limiter une puissance alternative. Il travaille en commutation ( ouvert -fermé ) et donc dissipe assez peu de chaleur. Le défaut principale est qu’il ne fonctionne qu’en alternatif car le triac a besoin d’un passage a 0 v  pour ouvrir a nouveau. Méfiez -vous également des circuits inductifs.

 

Si vous avez besoin de précisions ou d’un montage pratique avec des valeurs intéressantes pour faire fonctionner ce circuit dites le moi dans les commentaires ! 🙂

Sylvain Altmayer

 

 

One thought on “Faire varier une puissance avec gradateur à triac

Laisser un commentaire

Top